Presse

y

Le Favori, de Mme de Villedieu

Logo-Envoléeculturelle

 

"Le Favori de Mme de Villedieu à la Tour passagère : notre favori !"
Article de Sarah Chovelon, Magazine L'Envolée culturelle, 17 juin 2016. Lire l'article
[...] En bref, une pièce de belle facture, interprétée par une compagnie talentueuse et inventive : bravo à la Subversive !" 

 

Presse-Heteroclite-Favori-2
"La Compagnie La Subversive recrée Le Favori, première pièce écrite par une femme à être jouée devant le Roi Soleil"
Article de Yannick Mur, Magazine Hétéroclite, n°112,  juin 2016, Lyon. Lire l'article (pdf)
@Yannick Mur : " Excellent ! Belle découverte que Le favori de Mme de villedieu. Bravo à @auroreevain et aux comédiennes et comédiens"

 

 

 

 

 

50-50
« Le Matrimoine met aussi en lumière des textes anciens comme la pièce de Mme de Villedieu, une autrice contemporaine de Molière, une pièce mise en scène par Aurore Evain, jouée ce week-end. Cette pièce est tout simplement magnifique. Elle parle de pouvoir politique, des effets de cour du pouvoir politique, on n’est vraiment pas dépaysé-e-s. Et ce texte est tellement beau qu’on se trouve dans une espèce de joie en l’écoutant. »
Geneviève Fraisse, philosophe, interview pour le Magazine 50/50, sept. 2015

 

CharlieHebdo

« On lit toujours les textes de femmes avec un doute ».
« [Pour juger de la qualité de ces pièces de femmes], il faut les lire, et surtout les mettre en scène, et les voir jouer. On est tellement habitués à une poignée de classiques, Corneille, Racine, Molière… déjà tellement validés que leurs textes sont vivants. Quand on les lit, on les met immédiatement en scène dans nos têtes. Pour les femmes, c’est l’inverse, leurs textes sont morts, ce sont des fantômes. On les lit toujours avec un doute. Mais dès que l’on commence à les faire revivre, c’est comme un corps qui ressuscite, tout leur talent émerge. Cela a été le cas pour la pièce de Mme de Villedieu. Les comédiens étaient eux-mêmes surpris par sa puissance. C’est une pièce « shakespearienne », qui introduit du théâtre dans le théâtre, et joue à la fois sur les ressorts de la tragédie et de la comédie. Elle avait été sélectionnée par Molière pour être mise en scène au Palais-Royal. Aucun auteur masculin de son temps n’osa mettre en scène la figure du roi avec autant d’audace. […] »
charlie-hebdo-logo Interview d’Aurore Evain, par Laure Daussy, dessins de Vuillemin, 23 sept. 2015

 

 

Le Lieu perdu, adapté de Norma Huidobro

Juil.-août 2010, Paris, Hôtel Gouthière, Festival Nuits d'Eté Argentines. Mise en scène et adaptation : Aurore Evain
« Adaptée du premier roman de l’écrivaine argentine Norma Huidobro, cette très jolie pièce est à découvrir dans le cadre des Nuits d’été argentines, à Paris, jusqu’au 8 août. L’intrigue pleine de sensualité, les comédiennes talentueuses et la mise en scène très réussie ont séduit Fabienne Pascaud, directrice de la rédaction deTélérama. »  Ecouter la chronique
teleramaChronique Web Radio, par Fabienne Pascaud, le 3 août 2010
« Aurore Evain réussit intelligemment son entreprise dans le registre d’un théâtre d’émotion et de violence très cinétique tant par sa structure que par sa mise en scène servis par de bons comédiens. » Lire l’article
Froggy's DelightCritique de MM, paru en juillet 2010

 

En savoir plus