Aurore Evain

Directrice artistique de la Cie La Subversive et du collectif ARTLife, Aurore Evain est metteuse en scène, autrice, comédienne et chercheuse. Depuis 2016, elle est artiste associée au Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon, et depuis 2018 à la Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt.

Parallèlement à sa formation de comédienne aux Conservatoires des Xe, VIe et XIIIe arr. de Paris auprès de J.-L. Bihoreau et J.-P. Martino, elle suit le cursus d’Études théâtrales de la Sorbonne Nouvelle, avec une spécialisation en histoire de l’Ancien Régime. Depuis vingt ans, ses recherches et créations portent un intérêt particulier aux rapports femmes-hommes et à la question du genre dans les arts du spectacle, notamment par la mise en valeur du matrimoine et des créatrices passées.

Metteuse en scène / Dramaturge

De 2006 à 2010, elle organise des mises en espace et des lectures autour du répertoire classique (Corneille, Madame de Villedieu, Marie-Anne Barbier…) : Conservatoire du Xe arr, Université de NYU – Paris, Association « Sur les pas de Richelieu » à Luçon, etc. Elle est également intervenante dans des Ateliers de formation et perfectionnement en art dramatique animés par le TAL aux Conservatoires Jean-Philippe Rameau (6e) et Hector Berlioz (10e).

En 2010, elle met en scène en extérieur son adaptation du Lieu perdu de Norma Huidobro, lors du festival Nuits d’Été Argentines (juil.-août, Paris), dont elle a été la coordinatrice artistique.

En 2014-2015, elle anime un atelier théâtre « Le Temps des femmes » dans le cadre des actions culturelles mises en place par La Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt, sur le thème « La femme du soldat inconnu ».

Sa mise en scène du Favori de Mme de Villedieu, première autrice jouée par une troupe professionnelle à Paris (1665), a été créée à La Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt au printemps 2015, avec le soutien entre autres du Conseil général des Yvelines et de Créat’Yve, réseau des théâtres de ville des Yvelines. Ce spectacle a été sélectionné en 2016 par différents festivals, dont le Festival International de théâtre classique d’Almagro (Espagne). Actuellement en tournée : Théâtre Municipal Berthelot de Montreuil (20-22 avril 2017), Théâtre des Îlets-CDN de Montluçon (sept. 2017), Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie de Vincennes (9-19 mai 2019).

En 2017, le Théâtre Municipal Berthelot de Montreuil lui passe commande d’une conférence-spectacle musicale sur La Princesse de Montpensier de Madame de Lafayette.

En 2018-2020, elle travaillera à ses deux prochains spectacles, dans le cadre de ses deux résidences de création consacrées au matrimoine :

– Mary Sidney, alias Shakespeare, conférence-spectacle, coproduction Théâtre des Îlets- CDN de Montluçon (sept. 2020)

– La Folle Enchère, de Madame Ulrich, comédie de travestissement jouée en 1691 à la Comédie-Française, coproduction La Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt / Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon (novembre 2019)

Autrice

En 1998, sa première pièce Femmes d’attente, mise en scène par Stéphan Druet, fut représentée au Bouffon Théâtre. Elle y interpréta le rôle d’Aura. La pièce reçut l’intérêt de la critique (A. Héliot : Le Figaro ; émission Le Masque et la Plume ; invitée du Cercle de minuit par Ph. Lefait ; lauréate du concours théâtral de la Sorbonne Nouvelle).

En 2010, elle adapte pour la scène le roman argentin de Norma Huidobro Le Lieu perdu, dans le cadre du festival Nuits d’été Argentines (Paris, Hôtel Gouthière).

En 2013, elle commence l’écriture d’une pièce contemporaine À la recherche de la nouvelle Alice, fable satirique sur la télévision et le monde des médias, inspirée du conte de Lewis Caroll.

En 2016, elle est en Résidence d’écriture à La Chartreuse, pour un projet d’écriture autour de Catherine Bernard et de sa pièce Laodamie (1690).

Chercheuse / Éditrice

En 2001, elle publie L’Apparition des actrices professionnelles en Europe (L’Harmattan), puis consacre ses recherches aux autrices de théâtre professionnelles sous l’Ancien Régime.

Depuis 2007, elle édite, en co-direction avec Perry Gethner et Henriette Goldwyn, une anthologie du Théâtre de femmes de l’Ancien Régime (5 vol., Garnier Classiques). Membre de la SIEFAR (Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime), elle a dirigé le Dictionnaire des femmes de l’ancienne France (en ligne), pour le domaine « Arts du spectacle ».

Elle a également consacré en 2004 une importante recherche à l’histoire du féminin « autrice », qui est réédité en 2019 aux éditions iXe.

Elle donne régulièrement des conférences et lectures sur le matrimoine théâtral, en France et à l’étranger, à la demande des universités, des institutions culturelles et des collectivités territoriales : Nouveau Théâtre de Montreuil et Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet (Lancement des Saisons Egalité), Paris des femmes (Théâtre des Mathurins), EHESS, Univ. Paris 8, Univ. de Liège, Univ. de New York, Confluences, Maison des Métallos, CDN de Grenoble, Théâtre du Nord (Lille), Printemps des Fameuses (Nantes)…

Comédienne

Elle a joué dans plusieurs spectacles classiques et contemporains. Notamment : Oriane dans Renaud et Armide de Cocteau, mis en scène par J.-L. Bihoreau ; le monologue de Luisa dans la pièce Musique brisée de Daniel Veronese, mise en scène de Sophie Caffarel.

En savoir plus : http://auroreevain.wordpress.com