Aller au contenu
Accueil » Contes des Fées, de Marie-Catherine d’Aulnoy

Contes des Fées, de Marie-Catherine d’Aulnoy

Après une vie mouvementée passée à tenter de se défaire d’un mari qui lui a été imposé alors qu’elle n’avait que 13 ans, après s’être exilée en Angleterre et en Espagne, la baronne d’Aulnoy s’établit à Paris en 1690 où elle passera ses quinze dernières années. Elle y ouvre un salon littéraire très prisé et publie ses premiers récits inspirés de sa vie d’aventure. C’est en 1697 que paraîtront les quatre volumes des Contes des Fées dans lesquels se trouvent quelques-uns des plus grands chefs d’œuvre du genre, dont L’Oiseau Bleu, La Belle aux cheveux d’or, ou encore La Princesse Printanière qui annonce le célèbre conte de La Belle et la Bête.

Aurore Evain restaure la mémoire de cette autrice oubliée et redonne à ces pépites littéraires l’éclat qui leur avait été ravi des siècles durant, accompagnées par des musiques composées par des femmes au XVIIe siècle. Ces airs classiques dialogueront également avec des chansons réalistes de compositrices du 20ème siècle, comme Anne Sylvestre, Hélène Martin, Barbara…

La métamorphose est au coeur des contes de Marie-Catherine d’Aulnoy : elle ouvre la porte des rêves, déclenche les épreuves initiatiques, permet la mise en abîme de ce monde fantasque, où le grand et le petit se rejoignent au gré des humeurs de ses fées. Plus corrosives que chez Perrault ou Disney, elles sont les trublionnes de ces métamorphoses parodiques, qui permettent aux protagonistes d’évoluer et grandir.

Marie-Catherine d’Aulnoy, connue pour la critique ironique des moeurs de son époque, l’est aussi pour son “féminisme”. Ses contes sont l’occasion de mettre en avant la puissance de ses jeunes héroïnes, savantes et princesses régnantes, et le courage de leurs généreux prétendants, tous deux amenés à se délivrer d’un roi tyrannique.

Pour servir son esprit mordant et sa flamboyance stylistique, nos trois fées réconcilieront classique et modernité, clownerie et poésie, dans un univers décalé, pailleté et coloré inspiré de Tim Burton, Arcimboldo et Vivienne Westwood…

Le spectacle est une adaptation, sous forme de diptyque, de deux contes : Belle aux cheveux d’or et Chatte blanche.

Spectacle Tout Public, à partir de 4 et 8 ans

Durée de chaque conte : 50 minutes


LA PRESSE EN PARLE

New York Times : “Parmi les 1 570 spectacles, il y a un plaisir particulier à tomber sur un joyau comme “Contes des fées“, une brillante création, conviviale et familiale à l’Espace Alya (…) Comme si l’on avait répandu de la poussière de fées sur Avignon: elle flottait dans l’air”. Lire l’article

L’Echo : “Si vous êtes à Avignon avec vos enfants, allez voir Contes de Fées. On voit que le travail d’Aurore Evain est colossal et, pourtant, elle se fait discrète, elle aussi, comme ces spectatrices aux portes des théâtres.” Lire l’article


Création : Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt (14 – 16 avril 2022) / Festival Off d’Avignon du 7 au 28 Juillet à l’Espace Alya.

Prochaines représentations : le 17 septembre (Paris 11, Palais de la Femme) et le 24 septembre (Montreuil, Théâtre Berthelot – Jean Guerrin)


Adaptation et mise en scène : Aurore Evain

Direction musicale : Amal Allaoui (Ensemble Les Mouvements de l’âme)

Avec Nathalie Bourg, Amal Allaoui (chant et flûte), Alice Trocellier (viole de gambe), avec la voix de Guillaume Fafiotte.

Musique : Antonia Bembo, Élisabeth Jacquet de la Guerre, Mademoiselle Bayon Louis, Mademoiselle Duval, Michel Lambert, Mademoiselle Ménetou, Barbara Strozzi, Francis Poulenc, Barbara, Cécile Caulier, Dalida, Brigitte Fontaine, Allain Leprest, Hélène Martin, Anne Sylvestre…  

Costumes et scénographie : Tanya Artioli, avec le regard de Carmen Mariscal

Création lumière : Jean-Michel Wartner

Régie : Thibaud Marchesseau

Coproduction Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt – Avec le soutien du Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon (résidence), du CNM (Centre National de la Musique), Montreuil en scène, la SIEFAR et les éditions Talents Hauts.

Crédit Photos : Mirza Duraković

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.