Mise en scène

Aurore EVAIN

Metteuse en scène, autrice, comédienne et historienne du théâtre, elle a fondé la Cie La Subversive, co-dirige une anthologie du Théâtre de femmes de l’Ancien Régime (Garnier Classiques), et milite pour une meilleure reconnaissance de notre matrimoine culturel.

Pourquoi monter une pièce de femme de l’Ancien Régime ?

C’est le fruit de nombreuses années de recherches sur l’histoire des créatrices et le manque de visibilité du « matrimoine » théâtral. Il s’agit de rappeler que non seulement les créatrices d’hier ont existé, mais qu’elles ont eu du talent, que leur légitimité à être rejouées peut aider à légitimer celles qui écrivent aujourd’hui.

En quoi Le Favori peut-il intéresser le public d’aujourd’hui ?

Quelles sont les marges de manœuvre, entre tartufferie et misanthropie, pour réussir dans la société ? Comment servir le pouvoir sans se compromettre ? Derrière un roi généreux, ne se cache-t-il pas un tyran en puissance ? Ce sont les questions qu’adressait implicitement Mme de Villedieu à Louis XIV et à sa Cour. Et ce sont celles que Le Favori nous pose aujourd’hui…

Scénographie, Lumières et Costumes : si Versailles m’était conté…

Costumes d’Axel BOURSIER et Magali SEGOUIN, assistés de Roxane MARQUANT – Décors de Delphine BROUARD, assisté de Vincent REMY – Lumières de Florian GAYREL. Il s’agit de rendre à ce texte toute sa richesse scénique et spectaculaire en récréant malicieusement « l’Olympe » du Roi Soleil, tel qu’il nous a été transmis, avec ses mythes, ses utopies, ses fantaisies.

Musique, Danse et Lazzi

La mise en scène fait une grande part au théâtre dans le théâtre, à travers le recours à des intermèdes dansés, au son des sonates et cantates de compositrices talentueuses de l’époque, comme Élisabeth Jacquet de La Guerre (1665-1729).

Travestissements & Nouveau Prologue

Hiver 1664, la Reine Anne d’Autriche, friande de théâtre, écrit à son acteur favori Arlequin de Mantoue de venir de toute urgence jouer devant le roi son fils, la nouvelle pièce de Mme de Villedieu. Elle compte sur son « Favori » pour calmer les esprits après la condamnation de Fouquet, qui fait frémir la Cour…